trouver une formation professionnelle en utilisant ses droits à la formation
Formation professionnelle : les travailleurs ont jusqu’au 30 juin pour récupérer leurs droits à la formation (DIF)
11 juin 2021
Le prix du gazole bat tous les records
18 octobre 2021

La Journée Nationale de la Sécurité Routière

Ce mercredi 13 octobre 2021, c’est la Journée Nationale de la Sécurité Routière, l’occasion pour faire le bilan de ces dernières années et éveiller les consciences sur les bonnes pratiques.

Une lutte nationale

La lutte contre l’insécurité routière est une cause gouvernementale prioritaire qui donne chaque année lieu à de nombreuses campagnes de sensibilisation. Aussi, afin de faire baisser le nombre de tués et blessés sur la route, des mesures préventives sont prises par les gouvernements, telles que la réduction de la vitesse moyenne sur certaines routes, l’incitation à la pratique du vélo avec la création de pistes cyclables dans les grandes villes, le déploiement de radar de vitesse ou encore le durcissement des sanctions en cas d’infraction routière. Ces mesures semblent être efficaces car, selon la Sécurité Routière, il y a eu une baisse de 18,7% du nombre de morts sur les routes françaises entre 2010 et 2019, bien qu’il faille nuancer ce chiffre.

Une année atypique

Durant l’année 2020, 2 780 personnes sont décédées sur les routes de France métropolitaine et d’outre-mer, soit une baisse de 21% en comparaison avec l’année 2019. Ce chiffre historiquement bas s’explique en grande partie par l’année atypique que le monde a vécu à cause de la crise sanitaire mondiale liée à la covid-19. En effet, avec les confinements et les couvre-feux, les français ont principalement effectué des petits trajets du quotidien, entre leur foyer et leur lieu de travail par exemple. La plupart ont aussi privilégié la marche ou le vélo, ce qui a fait drastiquement chuter le nombre d’automobilistes. Pour se rendre compte de l’exception que représente cette année 2020 en matière de sécurité routière, nous pouvons mentionner que le nombre de tués sur la route en France métropolitaine a été inférieur à celui de l’année 1925, alors que le nombre de véhicules était 50 fois plus bas !

L’accidentalité routière en 2021

À cause du caractère exceptionnel de l’année 2020, l’ONISR ne peut pas comparer directement les chiffres de 2021 avec ceux de 2020, il faut faire une double comparaison avec les données de l’année 2019, l’année “avant covid”. Ainsi, si on prend seulement les données de juillet 2020, on peut voir qu’il y a eu une hausse de 7% du nombre de tués en France métropolitaine en juillet 2021, selon l’ONISR. Cependant, en comparant avec l’année 2019, on voit que le nombre de tués en juillet 2021 est inférieur de 5% au nombre enregistré en juillet 2019. Cet exemple montre clairement qu’il est important d’effectuer une double comparaison des données afin d’évaluer précisément l’efficacité des mesures prises par le gouvernement.

Restons tous vigilant sur la route !

X