Crise sanitaire : pourquoi les salariés sont impactés psychologiquement et quelles solutions leur apporter ?

Le référent Covid dans les entreprises
Le référent COVID-19 devient obligatoire dans toutes les entreprises
3 septembre 2020
Participez aux journées de la Sécurité Routière au Travail
5 novembre 2020

Crise sanitaire : pourquoi les salariés sont impactés psychologiquement et quelles solutions leur apporter ?

Le confinement mis en place pour endiguer la propagation de l'épidémie Covid-19 a eu des conséquences sur la santé psychologique de nombreux salariés. C’Defi vous explique les facteurs visibles de détresses et les outils à disposition pour rétablir le bien être de vos salariés.

Des chiffres qui témoignent de l’impact néfaste de la Covid-19 sur les salariés.

Le climat sanitaire tendu autour de la propagation du virus. L'abattage politico-médiatique continue. De nombreux facteurs externes ont perturbé la vie de millions de Français et de salariés. Cela s’illustre en chiffres : le baromètre établi sur le confinement et état psychologique des salariés français par Empreinte Humaine est sans appel. Les salariés éprouvent un mal-être psychologique face à la crise sanitaire. Ainsi, 44 % des salariés présentent de la détresse psychologique. Pour 18 % des sondés, cela se présente sous une forme sévère. On observe alors une recrudescence de l’utilisation des traitements médicamenteux de nature antidépresseur. De plus, en entreprise, cela impacte directement le bien-être et la performance des salariés. ½ salarié estime que sa performance au travail s’est dégradée en cas de détresse élevée.

Une relation salarié/entreprise saine essentielle pour surmonter la situation

Cependant, pour beaucoup de salariés, les entreprises ne sont pas assez empathiques face à la situation actuelle. En effet, on apprend dans le même baromètre que seulement un employé sur trois estime être bien informé des risques de la part de leur direction. On observe un sentiment de frustration qui met en cause de le manque de mesure de prévention observées. On assiste donc a une urgence sanitaire face à laquelle est confrontée salariés et employeurs. Pour remédier à cela, et afin d’éviter les RPS (risques psychosociaux), les entreprises doivent mettre en place des solutions et des outils :
  • Cohérents au vu de la situation actuelle et des enjeux auxquels sont confrontées les entreprises ;
  • Efficaces pour avoir des résultats viables sur les salariés ;
  • Rapide à mettre en place, car la santé mentale des salariés doit être traitée le plus rapidement possible.

Les solutions possibles de l’employeur

Il est d’abord du ressort de la direction de mettre en place rapidement des solutions. La première étape est de lister les erreurs à ne pas commettre pour aller dans la bonne direction :
  • Fermer les yeux sur la crise sanitaire et faire comme ci rien ne s’était produit. Cela créer un trouble entre la réalité et “la bulle” fictive qui serait en place ;
  • Négliger la santé mentale de ses salariés. Cela prend la forme d’un dialogue de sourds et d’une communication inexistante ;
  • Ne pas consulter l’entièreté des salariés lors de la prise de décision ;
  • Instaurer un climat de peur et de stigmatisation autour de la maladie.
A partir de ce constat, l’employeur doit se référer au code du travail pour prendre connaissance (si ce n’est pas déjà fait) de ses obligations. L'article L. 4121-1 stipule que l’employeur doit protéger la santé physique et mentale de ses travailleurs. Cela prend la forme d’actions de prévention ainsi que des formation a effectuer régulièrement. Cela se fait avec la mise en place d’un délégué syndical. On emploie depuis le 1er janvier 2020 le terme de CSE (Comité Social et Économique) qui hérite des différentes fonctions qu’occupait le CHSCT (Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail). Le virus doit faire partie intégrante des facteurs à risque qui peut amener aux RPS.

Instaurer un climat de confiance et de bien-être au sein de son entreprise

Dans une démarche de prévention et d’anticipation des risques, l’entreprise doit faire appel aux acteurs nécessaires. C’Defi propose des formations professionnelles dans de nombreux domaines dont la santé psychologique des employés. En effet, C’Defi a développé un module de développement personnel dans lequel figure :
  • La Gestion du stress ;
  • La prévention des RPS ;
  • Le coaching professionnel ;
  • La gestion du temps de travail ;
  • La gestion des conflits ;
  • Le bien-être au travail.
Faire appel à un organisme de formation professionnelle, c’est faire preuve d’anticipation et de prévention pour le bien-être de ses salariés. Bien sûr, cela rentre dans les budgets de formation des entreprises ainsi que dans les crédits CPF (le compte personnel de formation) des salariés.

Toutefois, il est essentiel qu’au sein de l’entreprise, les postes liés au management tels que la DRH et les représentants du personnel s’impliquent dans cette démarche. L’idée est d’inculquer à votre entreprise une culture de prévention pour permettre à vos salariés de se sentir au mieux au sein de leur entreprise.

 Le confinement mis en place pour endiguer la propagation de l’épidémie Covid-19 a eu des conséquences sur la santé psychologique de nombreux salariés. C’Defi vous explique les facteurs visibles de détresses et les outils à disposition pour rétablir le bien être de vos salariés.

X