Un piéton au téléphone
Connaissez-vous le SMOMBIE ce nouveau phénomène inquiétant ?
11 avril 2019
Le point sur les nouveaux CACES®
27 juin 2019

La canicule, le retour !

Les bons comportements à adopter en cas de canicule

En ce mois de juin, les températures vont dépasser 40 °C en journée et 25 °C la nuit, selon Météo-France. Le niveau 3 du plan national canicule, créé à la suite de la canicule de 2003, a déjà été déclenché dans tous les départements d’Ile-de-France depuis ce dimanche, et risque de s’étendre à la France entière.

Lors des périodes de canicule, les employeurs ont des obligations afin de protéger leurs salariés. Cependant, ces derniers n’ont pas tous les droits. Nous faisons le point.

Les droits et obligations des salariés

Tout d’abord, il est bon de rappeler que le Code du travail n’autorise pas les salariés à quitter leur poste, peu importe la température, car le ressenti des hautes températures dépend de différents paramètres (ventilation, humidité…). Les salariés ont tout de même le droit de porter des tenues plus légères qu’à leur habitude, mais toujours avec l’accord de l’employeur. Certains postes requièrent des tenues spécifiques qui permettent de protéger l’employé (des gants, des manches longues, des chaussures de sécurité…) ou de préserver l’image de la société. Il sera donc ici difficile de négocier une tenue d’été.

Les obligations des employeurs

Mais l’employeur a également des obligations vis-à-vis de ses salariés lorsque le plan national canicule est déclenché, il doit en effet garantir leur santé physique et mentale. Il doit donc prendre en compte la canicule dans son document unique d’évaluation des risques et mettre en œuvre un plan d’action prévoyant des mesures correctives des risques liés aux fortes chaleurs. Pour limiter ces risques, des recommandations sont adressées aux employeurs. Ils doivent notamment mettre de l’eau potable fraîche à disposition des salariés et faire en sorte que l’air des locaux soit renouvelé afin d’éviter une élévation de température. Il leur est aussi conseillé d’adapter les horaires de travail (si possible) et de faire élaborer, par un médecin du travail, un document rappelant les risques liés à la chaleur et les premiers gestes à prodiguer à un salarié victime d’un coup de chaleur. Entre autres, l’employeur peut multiplier les pauses de ses salariés et mettre à leur disposition des aires climatisées.

En cas de problème

Les employés sont bien évidemment bienvenus à faire remarquer à leur employeur les problèmes liés à la chaleur qu’ils pourraient rencontrer dans le cadre de leur travail. Pour tout renseignement supplémentaire, les employeurs peuvent contacter Canicule Info Service au 0 800 06 66 66, joignable tous les jours de 9 heures à 19 heures.

X