2019, une année record en matière de sécurité routière

Vers une suspension de permis de conduire en cas de téléphone au volant ?
12 juillet 2019
Différents emplois formations
Comment le CSE peut-il s’emparer de la prévention des risques professionnels et de la santé au travail ?
17 février 2020

2019, une année record en matière de sécurité routière

circulation réglementée

Selon les estimations de l'Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière (ONISR), l'année 2019 a marqué une baisse de la mortalité routière en France métropolitaine.

Un début d'année difficile

Le début de l'année dernière n'était pourtant pas très prometteur en matière de sécurité routière. En effet, avec une hausse de la mortalité de 3,9% en janvier 2019 par rapport à janvier 2018, on aurait pu présager une année qui ne suivrait pas la tendance de l'année 2018. Cette dernière était celle qui avait connu le moins de morts sur les routes, jusqu'ici, avec 3259 décès sur le réseau de France métropolitaine.

Un taux de mortalité historiquement bas

Avec 9 décès de moins qu'en 2018, les routes françaises ont enregistré en 2019 un taux de mortalité record : le plus bas de toute l'histoire des statistiques de la Sécurité Routière. Malgré un trafic routier en hausse, de 7% depuis 2013, la mortalité sur les routes de l'hexagone est en constante baisse depuis l'année 2017, avec -6,1% de décès constatés.

Cette baisse de la mortalité routière concerne tous les usagers des routes, à l'exception des cyclistes et des piétons, qui enregistrent respectivement 9 et 1 tués de plus par rapport à l'année 2018.

Les effets du passage aux 80 km/h

Toujours d’après l’ONISR, le passage au 80 km/h a eu des effets immédiats sur le taux de mortalité en France. Mise en application en juillet 2018, cette mesure consistant à abaisser la vitesse maximale autorisée a permis d’épargner 209 vies en l’espace d’une année. Mais cette constatation ne concerne que le réseau hors agglomération et hors autoroute, car le réseau en agglomération connaît quant à lui une fort hausse des décès avec 68 personnes décédés de plus qu’en 2018.

Un constat encourageant

Cette baisse de la mortalité sur nos routes est encourageante pour les années à venir. Elle est due à des mesures prises par le gouvernement français, mais également à la formation, qui permet d’apprendre les comportements sécuritaires en matière de conduite.

CDEFI, en tant que centre de formation, est un des acteurs de ce changement de comportement et à la sécurisation des routes françaises. Nous participons également à la transition écologique en formant les conducteurs à l’utilisation des véhicules hybrides et électriques. Pour ce faire, nous intervenons avec des simulateurs de conduite, sur véhicules en conduite réelle, à distance en e-Learning et lors d’événementiels avec des ateliers thématiques.

X