Vague de chaleur en août conséquences sur notre corps
Vague de chaleur en août : quelles conséquences sur notre corps ?
4 août 2022

Le Plan de Développement des Compétences, kezako ?

trouver une formation professionnelle en utilisant ses droits à la formation

Pour rappel, depuis le 1er janvier 2019 le Plan de Développement des Compétences remplace le Plan de Formation. Il permet aux salariés de suivre des actions de formation à l’initiative de leur employeur.

Le Plan de développement des compétences recense l’ensemble des actions de formation prévues par l’employeur pour ses salariés.

Les obligations de l'employeur

L'employeur a deux obligations en matière de formation professionnelle :

  • l'adaptation au poste de travail,
  • le maintien dans l'emploi des salarié.

C'DEFI vous conseille également de prévoir des actions de développement des compétences qui permettent d’optimiser les talents des salariés (prise de parole en public, formation de formateur interne, manager coach, intelligence émotionnelle…).

De plus, il faut rappeler qu’avec la loi du 5 septembre 2018, la notion d’action de formation a été simplifiée. Désormais, l’action de formation est un parcours pédagogique permettant d’atteindre un objectif professionnel.  Il est désormais possible de réaliser des formations en présentiel, à distance (ex : E-Learning) ou sous des formats mixtes (présentiel et distanciel). La formation peut également se dérouler en situation de travail (FEST) pour des postes ou des compétences spécifiques.

 

Dans les domaines de la Santé, Sécurité, du Bien-être et du management, C’DEFI vous accompagne dans la rédaction de votre plan de développement des compétences. Pour cela, contactez notre référent formation qui vous guidera dans la construction de votre plan 2023 au 03 25 43 49 88.

La formation à la Santé et à la Sécurité : une obligation légale

Rappelez-vous, la formation à la Santé et à la Sécurité n’est pas simplement une formation utile, c’est une obligation légale :

  • l'employeur doit prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs (Article L4121-1 du code du travail),
  • l’employeur est tenu de former ses collaborateurs à certains risques spécifiques prévues par le Code du Travail (incendie, habilitation électrique…).

Ces mesures comportent des actions d’évaluation et de prévention des risques professionnels, des actions d'information et de formation ainsi que la mise en place d'une organisation et de moyens adaptés.

Pour répondre à ces obligations et protéger la santé et la sécurité des salariés, la réalisation d’un plan de développement des compétences est indispensable. Il vous permettra d’anticiper, d’organiser et de planifier des actions opérationnelles de formation en matière de Santé et Sécurité au travail.

 

Quelques exemples d'actions

Voici quelques exemples d’actions de formation, d’information et de prévention des risques professionnels que l’employeur doit mettre en place :

  • Risques liés à la conduite d’engins de levage et de manutention (ex : CACES®)
  • Risques liés à l’électricité (ex : habilitation électrique)
  • Risques incendie (ex : utilisation des extincteurs)
  • Risques de chutes de hauteur (ex : port du harnais de sécurité)
  • Risques routier (ex : conduite préventive)
  • Risques psychosociaux (ex : prévention des RPS)
  • Risques chimiques (ex : prévention du risque chimique)
  • Risques liés à la manutention manuelle de charges (ex : PRAPE)
  • Organisation des secours (Formation Sauveteur Secouriste du Travail)

 

Selon la taille et/ou l’organisation de votre entreprise, d’autres formations doivent être réalisées. Voici quelques exemples :

  • Formation du référent santé et sécurité
  • Formation des membres du CSE
  • Formation à l’évaluation des risques professionnels…

Un moyen efficace de prévenir les risques professionnels

Le plan de développement des compétences est donc un moyen efficace et incontournable pour déployer une politique de prévention des risques professionnels proactive. Pour vous aider, voici quelques conseils déclinés en 4 points.

1. Faire un bilan, un état des lieux

Il s’agit d’examiner les modalités de gestion de la formation à la Santé et Sécurité durant l’année N. Ce constat permettra de valider la pertinence de l’organisation en place ou de la faire évoluer si besoin.

Voici quelques questions à se poser :

  • Qui gère la formation santé et sécurité au travail ?
  • Qui assure le suivi réglementaire des formations santé et sécurité ?
  • Qui identifie les besoins ?
  • Comment sont identifiés les besoins ?
  • Comment est assuré le suivi des formations santé et sécurité, notamment les recyclages ?
  • Quelles sont les formations dispensées ?
  • Tous les salariés concernés ont-ils les formations nécessaires ?
  • Est-ce que mon entreprise en soumise par de son activité à des formations spécifiques en matière de sécurité ?

2. Élaborer son plan de développement des compétences Santé et Sécurité au Travail

Après avoir identifié l’organisation en place et les besoins en formation, il faut maintenant élaborer le plan de de développement des compétences en santé et sécurité au travail.

N’oubliez pas, C’DEFI peut vous accompagner et vous apporter son expertise sur cette partie qui peut être chronophage.

Voici quelques questions à se poser :

  • Qui participe au choix des formations santé et sécurité au travail ?
  • Qui valide la mise en place concrète des formations ?
  • Qui contacte les organismes de formation ?
  • Qui valide les devis des organismes de formation ?
  • Qui s’assure de l’adéquation des formations avec les besoins ?
  • Qui s’assure de l’adéquation des formations avec la réglementation ?
  • Quels sont les objectifs attendus de la formation ?
  • Quelles sont les attentes particulières ?
  • Quels est le contexte particulier de la demande de formation ?
  • Quelles sont les modalités de formation, présentielle et/ou distancielle ?
  • Quel est le lieu de formation souhaité ?

3. Planifier les actions de formation

Lorsque les formations sont validées en interne et avec un organisme de formation, il faut les planifier. Cette action est indispensable pour que l’intervention soit efficace et répondent à vos besoins.

  • Qui décide des dates et des lieux de formation ?
  • Comment est fixé le planning de formation ?
  • Qui est le contact direct avec l’organisme de formation ?
  • Qui s’occupe de la convocation des participants ?
  • En cas de formation dans l’entreprise, une personne est-elle en charge de l’ouverture et de la clôture de la formation ?
  • En cas de formation interne, qui est en charge des moyens logistique de la formation (réservation d’une salle, disponibilité du matériel, adéquation du site…).

N’oubliez pas de prioriser les actions en fixant les dates individuelles de formation tout en tenant compte des diverses contraintes liées à l’activité de l’entreprise. Dans ce planning, les recyclages sont prioritaires afin d’éviter de devoir reformer intégralement les collaborateurs concernés.

4. Assurer le suivi des actions de formation

Lorsque les formations sont réalisées, il faut assure le suivi. Cette action permet d’évaluer la qualité de la prestation et de formaliser les documents administratifs.

  • Qui assure le suivi qualitatif et administratif des actions de formations ?
  • Comment est assuré le suivi des actions de formations ?
  • Qui matérialise les documents suite à la formation (habilitation électrique, autorisation de conduite…) ?
  • Qui est en charge de la délivrance des documents aux participants (habilitation électrique, autorisation de conduite…) ?

Investir dans la formation Santé et Sécurité de ses collaborateurs, c’est investir dans la pérennité et le développement de son entreprise.

C’DEFI, expert et préventeur en matière de formation à la Santé et Sécurité au Travail se tient à votre disposition pour vous aider à l’élaboration de votre plan de développement des compétences et la mise en œuvre des formations Prévention Santé et Sécurité de vos collaborateurs.

Contactez-nous au 03 25 43 49 88.