Le Caces® : un atout majeur pour votre carrière professionnelle
29 octobre 2021

Les astuces de la conduite économique

Aujourd’hui, l’utilisation des voitures représente près de 15% des émissions de CO2 en France. Même si celles-ci baissent chaque année, grâce notamment à l’augmentation des véhicules hybrides et électriques en circulation, des mesures sont prises afin de limiter cette pollution. Cela permet également de limiter les autres nuisances liées à ce moyen de transport, telles que le bruit et les odeurs.

Au niveau individuel, nous pouvons également agir. En effet, il est facile de devenir des conducteurs plus éco-responsables et ainsi limiter notre impact sur l’environnement, réduire le budget alloué à nos déplacements en voiture, tout en assurant notre sécurité et celle des autres. Mais tous les conducteurs ne possèdent pas les connaissances nécessaires pour adopter ce style de conduite. Pourtant, face aux enjeux environnementaux actuels, il est indispensable de se former à la conduite économique et de modifier nos habitudes.

Dans cet article, nous vous donnons cinq astuces faciles à mettre en œuvre pour vous permettre de concilier économies, écologie, sécurité et mobilité.

1. Entretenir régulièrement son véhicule

L’entretien de votre voiture réduit la fréquence des pannes, optimise la longévité du véhicule et permet de consommer un minimum de carburant. Il faut savoir qu’une voiture mal entretenue peut consommer jusqu’à 25% de carburant en plus et peut vous coûter cher en réparation ! Pour prévenir ces coûts, vous devez donc veiller au bon entretien de votre véhicule en vérifiant régulièrement les niveaux des liquides, l’état de la batterie, ou encore en contrôlant la pression des pneumatiques. Pour certaines opérations de maintenance, l’intervention d’un professionnel est indispensable, comme pour effectuer la vidange par exemple. 

2. Adopter une conduite souple

Pour être un conducteur éco-responsable, il faut adopter une conduite souple en évitant de “pousser” les vitesses, surtout juste après le démarrage du véhicule, moment où il consomme le plus. Il faut donc rendre l’accélération progressive et passer le rapport de vitesses supérieur dès que possible (aux alentours de 2 000 tours/min). L’allure à laquelle vous roulez fait aussi partie des éléments à prendre en compte car plus vous roulez vite, et plus vous consommez de carburant. Rouler à une allure modérée constante et dans le respect du Code de la Route permet donc de faire des économies sur le long-terme. Enfin, pour avoir une conduite souple et améliorer la sécurité des usagers de la route, un conducteur éco-responsable doit faire preuve d’anticipation en étant attentif à son environnement. Cela permet par exemple de limiter l’usage des freins et donc leur usure en anticipant la circulation et en lâchant l’accélérateur le plus tôt possible avant de devoir freiner.

Astuce : lorsque vous lâchez complètement l’accélérateur, la consommation de carburant est nulle. Vous roulez donc gratuitement.

3. Utiliser les aides à la conduite

Le troisième point important à prendre en compte est l’utilisation des aides à la conduite, qui vont vous permettre de diminuer votre impact énergétique. En utilisant par exemple votre ordinateur de bord, vous pourrez voir votre consommation moyenne ou instantanée et adapter votre vitesse et vos accélération selon cette donnée. L’utilisation de cet outil peut vous permettre de faire jusqu’à 10% d’économie de carburant ! Le régulateur de vitesse est aussi un outil à utiliser, surtout lors de longs trajets sur autoroute car il permet de garder une vitesse constante et évite les excès de vitesse qui pourraient entraîner une surconsommation inutile. En ville, privilégiez le limiteur de vitesse qui vous permettra de ne pas dépasser une certaine vitesse par distraction et optimisera votre sécurité.

4. Organiser ses déplacements

Mais la conduite économique commence avant le démarrage du véhicule. En effet, vous devez préparer votre trajet bien avant votre départ afin d’être le plus éco-responsable possible. Pour cela, vous devez veiller à ne pas charger votre véhicule inutilement car une surcharge entraîne une surconsommation ainsi que des risques pour votre sécurité. Vous pouvez aussi vous servir de votre GPS afin de calculer l’itinéraire le plus court et éviter les embouteillages sur votre route. En cas de trajet court, vous pouvez aussi envisager de prendre les transports en commun ou de vous déplacer à pied ou à vélo !

5. Comportements éco-responsables

De la même manière, les conducteurs doivent garder leur comportement éco-responsable même après être sortis de leur véhicule. Vous ne devez donc pas jeter vos déchets sur la voie publique ou encore déverser des fluides dans la nature.

Malheureusement, tous ces comportements ne s’inventent pas et les conducteurs doivent être formés afin d’utiliser leur véhicule dans les meilleures conditions et limiter leur impact sur la planète. Grâce à nos formations de conduite économique sur route et sur simulateur, vous pouvez apprendre les bonnes pratiques à adopter.

Faites notre quiz conduite économique et mesurez votre niveau de conducteur éco-responsable.

X